SAWA

SAWA:Docteur El falah El quadmiry saloua, Gynécologue obstétricienne spécialiste en chirurgie mammaire et gynécologique et membre de la société française de sénologie et de pathologie mammaire

Santé: l'endométriose touche 1 femme sur 10, en âge de procréer. Potentiellement, toutes les femmes réglées. Il n'est pas rare aujourd'hui de voir de très jeunes femmes atteintes par cette maladie. Et lorsqu'on les interroge, la plupart des femmes atteintes sévèrement par cette maladie se plaignent d'avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques violentes sans que le médecin ait évoqué une possible endométriose. Il existe également des cas de femmes ménopausées ou opérées par hystérectomie et ovariectomie qui continuent à souffrir d'endométriose.

Aujourd'hui, l'endométriose est diagnostiquée, souvent par hasard, avec un retard moyen de sept années, durant lesquelles la maladie a eu le temps de causer des dommages notables à différents organes. Les médecins spécialistes de l'endométriose s'accordent à dire que la maladie toucherait 1 femme sur 10. Ce chiffre concerne les femmes pour qui le diagnostic a été posé. Il est donc probable que l'endométriose touche plus de femmes encore.

Le point sur cette maladie dans l'émission SAWA de ce samedi 10 octobre avec le Docteur El falah El quadmiry saloua, Gynécologue obstétricienne spécialiste en chirurgie mammaire et gynécologique et membre de la société française de senologie et de pathologie mammaire.

Santé: l'endométriose touche 1 femme sur 10, en âge de procréer. Potentiellement, toutes les femmes réglées. Il n'est pas rare aujourd'hui de voir de très jeunes femmes atteintes par cette maladie. Et lorsqu'on les interroge, la plupart des femmes atteintes sévèrement par cette maladie se plaignent d'avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques violentes sans que le médecin ait évoqué une possible endométriose. Il existe également des cas de femmes ménopausées ou opérées par hystérectomie et ovariectomie qui continuent à souffrir d'endométriose.Aujourd'hui, l'endométriose est diagnostiquée, souvent par hasard, avec un retard moyen de sept années, durant lesquelles la maladie a eu le temps de causer des dommages notables à différents organes. Les médecins spécialistes de l'endométriose s'accordent à dire que la maladie toucherait 1 femme sur 10. Ce chiffre concerne les femmes pour qui le diagnostic a été posé. Il est donc probable que l'endométriose touche plus de femmes encore.Le point sur cette maladie dans l'émission SAWA de ce samedi 10 octobre avec le Docteur El falah El quadmiry saloua, Gynécologue obstétricienne spécialiste en chirurgie mammaire et gynécologique et membre de la société française de senologie et de pathologie mammaire.

11 octobre 2020

SAWA:Avec Celine Lis-Raoux, présidente de l'association RoseUP pour accompagner et défendre les malades de cancer

Santé: la crise sanitaire actuelle impose la nécessité d'une mobilisation massive pour lutter contre le cancer du sein. Octobre rose est l'occasion incontournable pour lancer la bataille de communication annuelle destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et ainsi récolter des fonds pour aider la recherche et les patientes.

Celine Lis-Raoux, présidente de l'association RoseUP qui édite Rose Magazine, était l'invitée de l'émission SAWA de ce jeudi 8 octobre. Retour avec elle sur les débuts de RoseUP, son engagement de longue date en compagnie de son équipe pour informer, accompagner et défendre les malades de cancer, surtout les femmes atteintes du cancer du sein et l'occasion de parler de sa collaboration avec le réseau "Au nom de la rose » au niveau national.

www.rose-up.fr

Santé: la crise sanitaire actuelle impose la nécessité d'une mobilisation massive pour lutter contre le cancer du sein. Octobre rose est l'occasion incontournable pour lancer la bataille de communication annuelle destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et ainsi récolter des fonds pour aider la recherche et les patientes.Celine Lis-Raoux, présidente de l'association RoseUP qui édite Rose Magazine, était l'invitée de l'émission SAWA de ce jeudi 8 octobre. Retour avec elle sur les débuts de RoseUP, son engagement de longue date en compagnie de son équipe pour informer, accompagner et défendre les malades de cancer, surtout les femmes atteintes du cancer du sein et l'occasion de parler de sa collaboration avec le réseau "Au nom de la rose » au niveau national.www.rose-up.fr

09 octobre 2020

SAWA:Avec Karim BELKHADRA Président du JURY DU GRAND PRIX Le Festival du film arabe de Fameck-Val de Fensch

Culture: Le Festival du film arabe de Fameck-Val de Fensch a ouvert ses portes ce mercredi 7 octobre et ce, pendant cinq jours pour assouvir la soif d'un public éprouvé par la monotonie de la scène culturelle et artistique due à la crise sanitaire.  Le Festival a aujourd'hui pris de l'ampleur et est devenu l'un des rendez-vous majeur de la rentrée culturelle dans la région. Il propose plus de 50 films, dont beaucoup inédits ou en avant-première, avec pour objectif de promouvoir une cinématographie émergente.  L'invité de l'émission SAWA ce jeudi est le Président du Jury du grand prix du Festival, le brillant comédien Karim BELKHADRA, l'un des héros du film culte La Haine, connu pour avoir interprété le rôle du flic de banlieue « Samir » en 1995 et qui revient en salle 25 ans après sa sortie. Le public de Karim Belkhadra pourront le découvrir cette année, dans "Kung Fu Zohra" de Mabrouk El Mechri. Karim BELKHADRA nous livre sa réflexion sur la mission que lui a confié les organisateurs du Festival en tant que Président du JURY DU GRAND PRIX, sa collaboration avec les autres membres du jury du grand Prix, son avis sur l'impact de la crise sanitaire sur le secteur cinématographique ainsi que la sélection très riches en films de qualité que propose cette 31e édition du Festival du film arabe de Fameck. www.cinemarabe.org

Culture: Le Festival du film arabe de Fameck-Val de Fensch a ouvert ses portes ce mercredi 7 octobre et ce, pendant cinq jours pour assouvir la soif d'un public éprouvé par la monotonie de la scène culturelle et artistique due à la crise sanitaire.  Le Festival a aujourd'hui pris de l'ampleur et est devenu l'un des rendez-vous majeur de la rentrée culturelle dans la région. Il propose plus de 50 films, dont beaucoup inédits ou en avant-première, avec pour objectif de promouvoir une cinématographie émergente.  L'invité de l'émission SAWA ce jeudi est le Président du Jury du grand prix du Festival, le brillant comédien Karim BELKHADRA, l'un des héros du film culte La Haine, connu pour avoir interprété le rôle du flic de banlieue « Samir » en 1995 et qui revient en salle 25 ans après sa sortie. Le public de Karim Belkhadra pourront le découvrir cette année, dans "Kung Fu Zohra" de Mabrouk El Mechri. Karim BELKHADRA nous livre sa réflexion sur la mission que lui a confié les organisateurs du Festival en tant que Président du JURY DU GRAND PRIX, sa collaboration avec les autres membres du jury du grand Prix, son avis sur l'impact de la crise sanitaire sur le secteur cinématographique ainsi que la sélection très riches en films de qualité que propose cette 31e édition du Festival du film arabe de Fameck. www.cinemarabe.org
09 octobre 2020

SAWA:La 23e édition du Festival « Villes des Musiques du Monde » avec Kamel DAFRI, Directeur du Festival

Culture: un évènement très attendu ce 9 octobre, le coup d'envoi de la 23e édition du Festival « Villes des Musiques du Monde ». Cinq semaines de programmation de concerts, d'événement et d'actions en Seine-Saint-Denis, à Paris et dans le Grand Paris. Sous le slogan " Douce France" un clin d'oeil à Rachid Taha, la continuité des actions de "Villes des Musiques du Monde" depuis 23 ans, permettant de mettre en lumière des nouvelles musiques populaires, enracinées dans le local, ouvertes sur le monde, vivantes, innovantes, rassembleuses. Une nouvelle génération d'artistes qui mixent esthétiques, styles, répertoires, langues de France et créent les musiques d'aujourd'hui. À la veille de l'ouverture de la nouvelle édition 2020, Kamel DAFRI, Directeur du Festival, nous présente cette édition et sa dimension artistique et humaine et invite le public à aller à la rencontre de cette Douce France riche de ses nouvelles traditions populaires.
www.villesdesmusiquesdumonde.com

Culture: un évènement très attendu ce 9 octobre, le coup d'envoi de la 23e édition du Festival « Villes des Musiques du Monde ». Cinq semaines de programmation de concerts, d'événement et d'actions en Seine-Saint-Denis, à Paris et dans le Grand Paris. Sous le slogan " Douce France" un clin d'oeil à Rachid Taha, la continuité des actions de "Villes des Musiques du Monde" depuis 23 ans, permettant de mettre en lumière des nouvelles musiques populaires, enracinées dans le local, ouvertes sur le monde, vivantes, innovantes, rassembleuses. Une nouvelle génération d'artistes qui mixent esthétiques, styles, répertoires, langues de France et créent les musiques d'aujourd'hui. À la veille de l'ouverture de la nouvelle édition 2020, Kamel DAFRI, Directeur du Festival, nous présente cette édition et sa dimension artistique et humaine et invite le public à aller à la rencontre de cette Douce France riche de ses nouvelles traditions populaires.

www.villesdesmusiquesdumonde.com

08 octobre 2020