ET SI ON EN PARLAIT?

ET SI ON EN PARLAIT ? L'ALIMENTATION

Et si on en parlait jeudi 2 mai 2019; notre émission était consacrée à l’alimentation : de quoi manger est-il le nom, que se passe t-il dans nos assiettes ? que représente le jeûne ?  Comment, depuis les premiers pas de l’humanité, nos modes de production, nos modes de consommation, disent la manière dont nous faisons société ? Pour en parler les invités d'Alexis Bachelay sont : Jacques Attali, écrivain, Président de positive planet et auteur de nombreux ouvrages et très récemment d’une histoire de l’alimentation, aux éditions Fayard. Olivier Mevel, maître de conférences en sciences de gestion, commerce, logistique et distribution. Les marges, les filières agroalimentaires ou encore les pratiques de la grande distribution n’ont aucun secret pour lui. Candidat sur la liste UDI de Jean-Christophe Lagarde aux élections européennes.

Et si on en parlait jeudi 2 mai 2019; notre émission était consacrée à l’alimentation : de quoi manger est-il le nom, que se passe t-il dans nos assiettes ? que représente le jeûne ? 

Comment, depuis les premiers pas de l’humanité, nos modes de production, nos modes de consommation, disent la manière dont nous faisons société ?

Pour en parler les invités d'Alexis Bachelay sont :

Jacques Attali, écrivain, Président de positive planet et auteur de nombreux ouvrages et très récemment d’une histoire de l’alimentation, aux éditions Fayard.

Olivier Mevel, maître de conférences en sciences de gestion, commerce, logistique et distribution. Les marges, les filières agroalimentaires ou encore les pratiques de la grande distribution n’ont aucun secret pour lui. Candidat sur la liste UDI de Jean-Christophe Lagarde aux élections européennes.

02 mai 2019

ET SI ON EN PARLAIT ? LE CULTE MUSULMAN

Le jeudi 25 avril à 19h00, l'émission Et si on en parlait ? était consacrée à l’organisation du culte musulman en France.
Emission présentée par Alexis Bachelay. Pour en parler, deux invités : Abdallah Zekri, délégué général du CFCM conseil français du culte musulman et président de l’observatoire de l’islamophobie. Le CFCM rappelons le est une association qui, sous l’égide du ministère de l’Intérieur, à vocation à représenter les musulmans de France auprès des autorités pour les questions relatives à la pratique du culte musulman. Ghaleb Bencheikh, président de la fondation pour l’Islam de France, dont l’objet n’est pas religieux mais profane. La fondation a vocation à développer ses projets dans l’ordre culturel, éducatif et social. Elle promeut dans le respect de la laïcité, la connaissance du fait religieux musulman ainsi que l’histoire des civilisations et des sociétés musulmanes.

Le jeudi 25 avril à 19h00, l'émission Et si on en parlait ? était consacrée à l’organisation du culte musulman en France.

Emission présentée par Alexis Bachelay.

Pour en parler, deux invités :

Abdallah Zekri, délégué général du CFCM conseil français du culte musulman et président de l’observatoire de l’islamophobie. Le CFCM rappelons le est une association qui, sous l’égide du ministère de l’Intérieur, à vocation à représenter les musulmans de France auprès des autorités pour les questions relatives à la pratique du culte musulman.

Ghaleb Bencheikh, président de la fondation pour l’Islam de France, dont l’objet n’est pas religieux mais profane. La fondation a vocation à développer ses projets dans l’ordre culturel, éducatif et social. Elle promeut dans le respect de la laïcité, la connaissance du fait religieux musulman ainsi que l’histoire des civilisations et des sociétés musulmanes.

25 avril 2019

Et si on en parlait ? Empêcher la privatisation des aéroports ?

Le jeudi 18 avril 2019 Et si on en parlait aujourd’hui, présentée par ALEXIS BACHELAY : Un référendum d’initiative partagée sur la privatisation des aéroports de Paris Orly et Roissy Charles de Gaulle est-il possible ? Une procédure nouvelle et inédite dans l’histoire de la Ve République, qui pourrait amener le peuple français à se prononcer sur la privatisation de cette entreprise dont l’État est l’actionnaire majoritaire. Pour en parler avec nous : Valérie Rabault, Députée de Tarn-et-Garonne, Présidente du groupe socialiste et apparentés à l’Assemblée nationale et donc, à l’initiative de ce référendum d’initiative partagée soutenue par l’ensemble des groupes d’opposition parlementaire. Alexis Poulin journaliste et co-fondateur du site d’information monde moderne.media Ingrid Levavasseur figure du mouvement des gilets jaunes qui précisément réclamait dès l’origine une plus grande participation des citoyens, via notamment l’organisation de référendums.

Le jeudi 18 avril 2019 Et si on en parlait aujourd’hui, présentée par ALEXIS BACHELAY :

Un référendum d’initiative partagée sur la privatisation des aéroports de Paris Orly et Roissy Charles de Gaulle est-il possible ?

Une procédure nouvelle et inédite dans l’histoire de la Ve République, qui pourrait amener le peuple français à se prononcer sur la privatisation de cette entreprise dont l’État est l’actionnaire majoritaire.

Pour en parler avec nous :

Valérie Rabault, Députée de Tarn-et-Garonne, Présidente du groupe socialiste et apparentés à l’Assemblée nationale et donc, à l’initiative de ce référendum d’initiative partagée soutenue par l’ensemble des groupes d’opposition parlementaire.

Alexis Poulin journaliste et co-fondateur du site d’information monde moderne.media

Ingrid Levavasseur figure du mouvement des gilets jaunes qui précisément réclamait dès l’origine une plus grande participation des citoyens, via notamment l’organisation de référendums.

18 avril 2019

ET SI ON EN PARLAIT ? LES SANS ABRIS

Dans l’émission Et si on en parlait sur Radio Orient, le 11 avril 2019, Alexis Bachelay a évoqué le phénomène du sans-abrisme et surtout les personnes qui vivent dans les rues de nos villes. Pour en parler les invités sont : Cécile Rocca coordinatrice du collectif Les morts de la rue et Ariane Hochet volontaire en service civique dans l’association. Rappelons que les OBJECTIFS DU COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE  sont : Faire savoir que beaucoup de personnes qui vivent ou ont vécu à la rue en meurent. Mettre en œuvre et développer les moyens et actions nécessaires pour la recherche, la réflexion et la dénonciation des causes souvent violentes des morts de la rue ; pour des funérailles dignes de la personne humaine ;  pour l’accompagnement des personnes en deuil, sans distinction sociale, raciale, politique ni religieuse.   Patrick Chassignet, responsable des boutiques solidarité et pensions de famille à la fondation abbé Pierre.  La fondation abbé Pierre qui agit dans différents domaines : lutte contre l’habitat indigne, contre le mal-logement, pour des logements accessibles aux plus modestes et qui interpelle également les pouvoirs publics chaque année avec un rapport annuel très attendu. ​

Dans l’émission Et si on en parlait sur Radio Orient, le 11 avril 2019, Alexis Bachelay a évoqué le phénomène du sans-abrisme et surtout les personnes qui vivent dans les rues de nos villes.

Pour en parler les invités sont :

Cécile Rocca coordinatrice du collectif Les morts de la rue et Ariane Hochet volontaire en service civique dans l’association.

Rappelons que les OBJECTIFS DU COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE  sont :

Faire savoir que beaucoup de personnes qui vivent ou ont vécu à la rue en meurent. Mettre en œuvre et développer les moyens et actions nécessaires pour la recherche, la réflexion et la dénonciation des causes souvent violentes des morts de la rue ; pour des funérailles dignes de la personne humaine ;  pour l’accompagnement des personnes en deuil, sans distinction sociale, raciale, politique ni religieuse.

 

Patrick Chassignet, responsable des boutiques solidarité et pensions de famille à la fondation abbé Pierre. 

La fondation abbé Pierre qui agit dans différents domaines : lutte contre l’habitat indigne, contre le mal-logement, pour des logements accessibles aux plus modestes et qui interpelle également les pouvoirs publics chaque année avec un rapport annuel très attendu.

11 avril 2019

Et si on en parlait ? L'autisme

ET SI ON EN PARLAIT, émission présentée par ALEXIS BACHELAY et diffusée le 4 avril 2019. Emission consacrée à l’autisme, en cette semaine de journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, qui a lieu chaque année le 2 avril. La 1ere journée mondiale était en 2008. Avec deux invités : Nathalie Sarles Député LREM de la 5e circonscription de la Loire depuis 2017, ancienne infirmière. En juin 2018, avec son collègue Danielle Fasquelle, elle a remis à la ministre Sophie Cluzel un rapport parlementaire sur l’autisme pour conforter la politique nationale et préconiser de nouvelles pistes de travail. Nicolas Nordman, adjoint au Maire d’Anne Hidalgo, en charge des personnes en situation de handicap et de l'accessibilité à la ville de Paris,  élu du 19éme arrondissement de Paris. Organisateur de la semaine parisienne de sensibilisation à l’autisme. L’autisme c’est une maladie neurologique qui affecte le fonctionnement du cerveau, le système immunitaire et altère les capacités de reconnaissance des expressions, des codes sociaux et affectifs, génère de l’hypersensibilité émotionnelle et troubles du comportement. On estime qu'elle touche près de 700000 personnes en France. ​

ET SI ON EN PARLAIT, émission présentée par ALEXIS BACHELAY et diffusée le 4 avril 2019. Emission consacrée à l’autisme, en cette semaine de journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, qui a lieu chaque année le 2 avril. La 1ere journée mondiale était en 2008. Avec deux invités : Nathalie Sarles Député LREM de la 5e circonscription de la Loire depuis 2017, ancienne infirmière. En juin 2018, avec son collègue Danielle Fasquelle, elle a remis à la ministre Sophie Cluzel un rapport parlementaire sur l’autisme pour conforter la politique nationale et préconiser de nouvelles pistes de travail. Nicolas Nordman, adjoint au Maire d’Anne Hidalgo, en charge des personnes en situation de handicap et de l'accessibilité à la ville de Paris,  élu du 19éme arrondissement de Paris. Organisateur de la semaine parisienne de sensibilisation à l’autisme. L’autisme c’est une maladie neurologique qui affecte le fonctionnement du cerveau, le système immunitaire et altère les capacités de reconnaissance des expressions, des codes sociaux et affectifs, génère de l’hypersensibilité émotionnelle et troubles du comportement. On estime qu'elle touche près de 700000 personnes en France.

05 avril 2019

Et si on en parlait ? Le vieillissement

« Et si on en parlait » jeudi à 19 h et 23 h sur Radio Orient

Émission sur le vieillissement avec Alexis Bachelay et ses invités

Notre émission sera consacrée à la France face aux défis du vieillissement de sa population. Avec les progrès de la médecine, une hygiène de vie plus rigoureuse, les mutations dans le monde du travail, l’espérance de vie a progressé depuis plusieurs décennies. En 2019, 10 % de la population a plus de 75 ans.

Pour en parler deux invités :

Luc Broussy, président de France Sliver Eco, fondateur du think tank matières grises et auteur de plusieurs rapports sur l’adaptation de la société au vieillissement.

Philippe Bataille, directeur d’études de l’EHESS Ecole des hautes études en science sociale, membre du centre d’éthique clinique de l’hopital Cochin, membre fondateur de l’association Vieux et chez soi "pour une vieillesse libre et assumée jusqu'au bout de la vie."

« Et si on en parlait » jeudi à 19 h et 23 h sur Radio OrientÉmission sur le vieillissement avec Alexis Bachelay et ses invitésNotre émission sera consacrée à la France face aux défis du vieillissement de sa population. Avec les progrès de la médecine, une hygiène de vie plus rigoureuse, les mutations dans le monde du travail, l’espérance de vie a progressé depuis plusieurs décennies. En 2019, 10 % de la population a plus de 75 ans.Pour en parler deux invités :Luc Broussy, président de France Sliver Eco, fondateur du think tank matières grises et auteur de plusieurs rapports sur l’adaptation de la société au vieillissement.Philippe Bataille, directeur d’études de l’EHESS Ecole des hautes études en science sociale, membre du centre d’éthique clinique de l’hopital Cochin, membre fondateur de l’association Vieux et chez soi "pour une vieillesse libre et assumée jusqu'au bout de la vie."

28 mars 2019

ET SI ON EN PARLAIT ? FRANCOPHONIE

ET SI ON EN PARLAIT, émission du 21 mars 2019, présentée par Alexis Bachelay Jusqu’au 24 mars, nous sommes dans la semaine de la langue française et de la Francophonie. Nous voulons mettre en valeur tout ce qui nous attache à cette langue Française, à sa richesse, à celles et ceux qui la font partager. Pour en parler dans l’émission, nous avons deux invitées, deux écrivaines : Sonia Braham, spécialiste de l’écologie urbaine, autrice d’un premier livre, Mère Méditerranée aux éditions Déméter, qui raconte la trajectoire d’une vie, la sienne, entre la Tunisie et la France. Nadia Lamlili a été journaliste, spécialisée dans le Maghreb et le Moyen-Orient notamment pour Jeune Afrique, Telquel et le journal marocian l’Economiste. En 2005, elle reçoit le prix de la presse francophone de la chaîne américaine CNN, qui recompense les meilleurs journalistes du continent africain. Aujourd’hui consultante dans un cabinet de communication. Elle a publié premier roman, une plume dans la plaie, qui raconte l’histoire d’un journal censuré au Maroc.

ET SI ON EN PARLAIT, émission du 21 mars 2019, présentée par Alexis Bachelay

Jusqu’au 24 mars, nous sommes dans la semaine de la langue française et de la Francophonie. Nous voulons mettre en valeur tout ce qui nous attache à cette langue Française, à sa richesse, à celles et ceux qui la font partager. Pour en parler dans l’émission, nous avons deux invitées, deux écrivaines :

Sonia Braham, spécialiste de l’écologie urbaine, autrice d’un premier livre, Mère Méditerranée aux éditions Déméter, qui raconte la trajectoire d’une vie, la sienne, entre la Tunisie et la France.

Nadia Lamlili a été journaliste, spécialisée dans le Maghreb et le Moyen-Orient notamment pour Jeune Afrique, Telquel et le journal marocian l’Economiste.

En 2005, elle reçoit le prix de la presse francophone de la chaîne américaine CNN, qui recompense les meilleurs journalistes du continent africain. Aujourd’hui consultante dans un cabinet de communication. Elle a publié premier roman, une plume dans la plaie, qui raconte l’histoire d’un journal censuré au Maroc.

21 mars 2019

ET SI ON EN PARLAIT ? SPECIALE ALGERIE

ET SI ON EN PARLAIT, émission diffusée le mardi 12 mars 2019. Emission présentée par Alexis Bachelay Emission spéciale Et si on en parlait sur la situation en Algérie.   Le Président Abdelaziz Boutéflika renonce donc à se présenter pour un 5ème mandat, mais pas à gouverner. En effet son mandat devait s’achever le 25 avril prochain, avec une élection présidentielle prévue le 18 avril. Cette élection reportée, "un coup d'Etat" pour certains, ne donne aucune garantie. Les changements demandés dans la rue par la population algérienne seront-ils au rendez-vous ? A l’origine de cette "situation inédite", ce sont bien les semaines de manifestations et une mobilisation de plus en plus intense de la société algérienne, qui ont poussé le Président Bouteflika à ce renoncement et au report de l'élection présidentielle. Un premier succès donc, pour les manifestants qui se sont mobilisés depuis le 22 février, mais un pouvoir qui, pour l’instant se remanie pour mieux se maintenir ? Assistons à une révolution de velours, une révolution de palais, un printemps démocratique ? Allons-nous assister à une transition pacifique vers un nouveau régime  Pour en parler avec nous aujourd’hui :  Benjamin Stora, historien, président de la cité internationale de l’histoire de  l’immigration, né à Constantine, auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’Algérie Parmi ses nombreux ouvrages, La gangrène et l’oubli, la mémoire de la guerre d’Algérie (La Découverte, 1991) ; Appelés en guerre d’Algérie (Gallimard, 1997) ; Les Trois exils. Juifs d’Algérie (Stock, 2006) Anouar Benmalek, écrivain et mathématicien algérien, né à Casablanca fondateur du comité algérien contre la torture également auteur de Nouvelles d’Algérie, Les enfants de la balle, Algérie 50. Rosa Moussaoui, journaliste au quotidien l'Humanité

ET SI ON EN PARLAIT, émission diffusée le mardi 12 mars 2019.

Emission présentée par Alexis Bachelay

Emission spéciale Et si on en parlait sur la situation en Algérie.  

Le Président Abdelaziz Boutéflika renonce donc à se présenter pour un 5ème mandat, mais pas à gouverner. En effet son mandat devait s’achever le 25 avril prochain, avec une élection présidentielle prévue le 18 avril. Cette élection reportée, "un coup d'Etat" pour certains, ne donne aucune garantie. Les changements demandés dans la rue par la population algérienne seront-ils au rendez-vous ? A l’origine de cette "situation inédite", ce sont bien les semaines de manifestations et une mobilisation de plus en plus intense de la société algérienne, qui ont poussé le Président Bouteflika à ce renoncement et au report de l'élection présidentielle.

Un premier succès donc, pour les manifestants qui se sont mobilisés depuis le 22 février, mais un pouvoir qui, pour l’instant se remanie pour mieux se maintenir ?

Assistons à une révolution de velours, une révolution de palais, un printemps démocratique ? Allons-nous assister à une transition pacifique vers un nouveau régime 

Pour en parler avec nous aujourd’hui : 

Benjamin Stora, historien, président de la cité internationale de l’histoire de  l’immigration, né à Constantine, auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’Algérie

Parmi ses nombreux ouvrages, La gangrène et l’oubli, la mémoire de la guerre d’Algérie (La Découverte, 1991) ; Appelés en guerre d’Algérie (Gallimard, 1997) ; Les Trois exils. Juifs d’Algérie (Stock, 2006)

Anouar Benmalek, écrivain et mathématicien algérien, né à Casablanca fondateur du comité algérien contre la torture également auteur de Nouvelles d’Algérie, Les enfants de la balle, Algérie 50.

Rosa Moussaoui, journaliste au quotidien l'Humanité

12 mars 2019

ET SI ON EN PARLAIT: QUELLE PLACE POUR LE SPORT FEMININ?

Quelle place pour le sport féminin ? 78% des françaises et des français voudraient voir davantage de sport féminin selon un sondage Odoxa pour RTL. Une autre enquête montre que 63% des françaises et des français regardent aujourd'hui le sport féminin à la télévision avec 10 points gagnés en six mois. Le football occupe la première place parmi les disciplines les plus regardées, juste derrière on retrouve le Handball, les sports d'hiver ou encore le tennis, l'athlétisme et la natation. La médiatisation du sport féminin progresse d'année et année et pourtant 88% des personnes interrogées considèrent que le sport féminin n'est pas suffisamment médiatisé. Enfin, les Français estiment que le sport féminin n''est pas suffisamment encouragé par les acteurs de la société comme l'école, les parents ou encore les clubs. D'après une autre étude du CSA en 2016, 20% des programmes sportifs étaient consacrés au sport féminin. Il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre la parité, et à travers ce sujet, on questionne la place de la femme dans la société. Les invités de Et si on en parlait  : Clarisse Agbegnenou, triple championne du monde de judo, triple championne d'Europe et vice-championne olympique à Rio en 2016. Marraine de Sport féminin toujours Nathalie Sonnac, membre du CSA en charge du sport, professeur des universités  Carole Gomez, chercheuse à l'IRIS sur la géopolitique du sport et coordinatrice projet UNESCO/UNFP sur le football

Quelle place pour le sport féminin ?

78% des françaises et des français voudraient voir davantage de sport féminin selon un sondage Odoxa pour RTL. Une autre enquête montre que 63% des françaises et des français regardent aujourd'hui le sport féminin à la télévision avec 10 points gagnés en six mois. Le football occupe la première place parmi les disciplines les plus regardées, juste derrière on retrouve le Handball, les sports d'hiver ou encore le tennis, l'athlétisme et la natation.

La médiatisation du sport féminin progresse d'année et année et pourtant 88% des personnes interrogées considèrent que le sport féminin n'est pas suffisamment médiatisé. Enfin, les Français estiment que le sport féminin n''est pas suffisamment encouragé par les acteurs de la société comme l'école, les parents ou encore les clubs.

D'après une autre étude du CSA en 2016, 20% des programmes sportifs étaient consacrés au sport féminin. Il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre la parité, et à travers ce sujet, on questionne la place de la femme dans la société.

Les invités de Et si on en parlait  :

Clarisse Agbegnenou, triple championne du monde de judo, triple championne d'Europe et vice-championne olympique à Rio en 2016. Marraine de Sport féminin toujours

Nathalie Sonnac, membre du CSA en charge du sport, professeur des universités 

Carole Gomez, chercheuse à l'IRIS sur la géopolitique du sport et coordinatrice projet UNESCO/UNFP sur le football

07 mars 2019