Libye: la signature de la déclaration de soutien à un gouvernement d'union saluée par l'ONU et plusieurs pays

30 novembre 2015 à 23h38 par La rédaction

RADIO ORIENT
Le conflit libyen a connu un développement significatif après la signature par le Parlement reconnu internationalement de la déclaration de soutien à un gouvernement d'union nationale, saluée par l'ONU ainsi que par plusieurs pays dont l'Algérie y voyant la "seule voie à même de rétablir la stabilité et de préserver l'unité de la Libye". Martin Kobler, qui a pris ses fonctions la semaine dernière en tant que nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye, a salué la signature par 92 membres de la chambre des représentants libyens (qui siège à Tobrouk et reconnue par la communauté internationale), de la déclaration de soutien à un gouvernement d'union nationale en Libye. Saluant également les appels de la majorité des membres du Conseil général national (CGN, Parlement non reconnu) qui siège à Tripoli et dont le mandat a expiré, à "une fin positive du dialogue", l'émissaire onusien a appelé à la signature de la déclaration de soutien à un gouvernement d'union par "tous ceux qui ne l'ont pas encore fait à la chambre des Représentants et au CGN". M. Kobler dont la mission est de faire sortir la Libye de sa crise marquée par le chaos et l'anarchie depuis la chute du régime de Maamar El-Gueddafi fin 2011, avait mis en garde récemment contre "la division des Libyens et la persistance d'un vide sécuritaire" car, a-t-il ajouté, "les extrémistes en profitent pour occuper ces vides sécuritaires" en allusion notamment au groupe autoproclamé Etat islamique (EI/Daech).  Un cabinet d'union pour "rétablir la paix" La signature de la déclaration de soutien à un gouvernement d'union nationale par la majorité du parlement de Tobrouk a été, par ailleurs", saluée par l'Algérie et d'autres pays dont les Etats-Unis, dans une déclaration conjointe sur la Libye, diffusée samedi par le Département d'Etat américain. "Les gouvernements d'Algérie, de France, d'Allemagne, d'Italie, d'Espagne, de Tunisie, des Emirats arabes unis, du Royaume-Uni et des Etats-Unis saluent la signature de la déclaration de soutien à un gouvernement d'union nationale par la majorité de la chambre des représentants", notant que la majorité des membres du CGN "tiennent fermement à l'appui d'un gouvernement d'union nationale", selon la déclaration. Ces pays "encouragent fortement toutes les parties à former un gouvernement d'union nationale, seul en mesure d'entamer la tâche difficile d'établir une gouvernance légitime et efficace, rétablir la paix et préserver l'unité du pays conformément aux attentes de tous les Libyens". Ils déclarent, en outre "admirer" la détermination des deux Parlements se disputant le pouvoir, à "construire une Libye unie en mesure de lutter contre l'instabilité, l'extrémisme et le terrorisme". Dans le même document, les gouvernements de ces pays confirment leur plein soutien au processus des Nations unies pour le règlement de la crise libyenne. Mardi dernier, le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats Arabes, Abdelkader Messahel, avait réaffirmé le soutien de l'Algérie, à la formation d'un gouvernement d'union nationale en Libye en mesure d'assumer les missions qui lui incombent, lors d'un entretien avec Fayez El-Sarraj, candidat au poste de chef de gouvernement d'union nationale en Libye. Par ailleurs, la situation en Libye sera, mardi à Alger, au centre de la 7ème réunion ministérielle ordinaire des pays voisins de la Libye, a annoncé dimanche M. Abdelkader Messahel. Cette rencontre, qui intervient dans le prolongement de celle tenue à N'Djamena (Tchad) en juin dernier, verra la participation de l'ensemble des pays voisins de la Libye (Algérie, Egypte, Soudan, Niger, Tchad et Tunisie), en plus de l'Union africaine, de la Ligue arabe et de l'Union européenne, a précisé M. Messahel. La Libye sera aussi représentée à cette réunion, à laquelle assistera également le nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, selon la même source.   http://www.aps.dz/