L'UE a accordé l'asile à 185.000 réfugiés en 2014, répartition inégale

12 mai 2015 à 16h36 par La rédaction

RADIO ORIENT

Les pays de l'Union européenne ont accordé l'asile à 185.000 personnes en 2014, dont près de 70.000 Syriens, mais cet effort est très diversement partagé, a indiqué mardi l'office des statistiques Eurostat.

 

Six pays ont assumé l'essentiel de l'effort: Allemagne (47.555), Suède (33.025), France (20.640), Italie (20.630), Royaume-Uni (14.065) et Pays-Bas (13.250).

 

L'effort consenti par les 22 autres pays varie de 20 réfugiés pour l'Estonie à 8.515 pour la Belgique, précise Eurostat. Le Luxembourg, pays du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, a accordé l'an dernier l'asile à 135 demandeurs, dont 40 Syriens.

 

M. Juncker souhaite instaurer un mécanisme de quotas obligatoires pour mieux répartir l'accueil des réfugiés originaires de pays tiers au sein de l'UE. Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) demande à l'UE d'accueillir 20.000 réfugiés syriens chaque année.

 

Les pays de l'UE ont rejeté 173.000 demande d'asile en 2014.

 

Les principaux bénéficiaire de la protection accordée par l'UE sont les Syriens (68.400, soit 37% du total), les Erythréens (14.600) et les Afghans (14.100), précise Eurostat.

 

Plus de 60% des Syriens qui se sont vu accorder le statut de réfugié ont été pris en charge par deux Etats: l'Allemagne (25.700) et la Suède (16.800).

 

Les trois premières nationalités des réfugiés accueillis par la France sont la Russie, la Syrie et le Sri Lanka.

AFP