13 avril 1975 : Plus jamais!, affirment les leaders libanais

13 avril 2015 à 17h44 par La rédaction

RADIO ORIENT

A l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire du 13 avril 1975, date qui marque le début de la guerre au Liban, plusieurs responsables libanais se sont exprimés via Twitter demandant que cette guerre ne se répète pas et à en tirer des leçons.

 

Pour l'occasion, le chef du Courant du Futur, Saad Hariri, s'est exprimé sur Twitter. En anglais et en arabe il a affirmé que "plus jamais" la guerre civile n'aura lieu au Liban.

 

"Nous ne pouvons pas protéger le Liban si nous n'arrêtons pas les feux qui l'entourent de l'atteindre, ou pire, si nous continuons à nous jeter dans ces feux", a estimé M. Hariri.

 

De son côté, le leader du Parti socialiste progressiste (PSP) Walid Joumblatt a repris les propos de George Naccache, fondateur de L'Orient, "deux négations ne font pas une nation" ainsi que ceux de Ghassan Tueini, ancien propriétaire du quotidien an-Nahar, en décrivant la guerre de 1975 comme étant "la guerre des autres sur notre sol".

 

M. Joumblatt, a ensuite demandé à son fils "Taymour et à la jeunesse libanaise de se méfier de la violence et de l'ignorance". Le chef du PSP a toutefois indiqué que quoiqu'il dise au sujet de cette guerre son "point de vue ne sera ni juste ni objectif". Il a dans ce contexte avoué avoir été "de ceux qui ont été emportés par le fanatisme et la haine" et qu'il préfère donc "le silence".

 

Le ministre de la Justice Ashraf Rifi a pour sa part estimé que "le 13 avril est un souvenir désastreux et une leçon pour tous les Libanais pour qu'ils protègent leur Etat et leur pays et refusent la violence et la mort".

 

Avec L'Orient Le Jour