SAWA:farid khodja ; L’artiste interprète de musique andalouse

04 mai 2021 à 14h30

Farid Khodja fut bercé dès son jeune âge par les sons aussi voluptueux que mélodieux qui s'échappaient du rabâb de son oncle Mohamed Khodja dit Dziri, cet inconditionnel de la musique arabo-andalouse qui l'initia à la nouba en l'emmenant assister aux répétitions qu'il donnait à la doyenne des associations blidéennes El Widadadia. Mais c'est à l'école Nedjma qu'il fut inscrit par son père en 1975.

Il apprend ses premières gammes musicales du maître Mohamed Tobal. Cette rencontre lui sera bénéfique. À l'invitation de Abdelhakim Meziani, Farid Khodja intègre l'association Al Andaloussia d'Alger. La rencontre des maîtres Mustapha Boutriche, Mohamed Khaznadji et Nourredine Saoudi parfait son éducation musicale. En 1994, il rejoint l'association Al widadia de Bblida. Mustapha Benguergoura lui sera d'un apport considérable et enrichira son répertoire de noubates.