Podcasts

SAWA:Avec Dr Brice Poreau sur la mondiale du donneur de sang 2021

La Journée mondiale du donneur de sang est célébrée le 14 juin de chaque année. L’objectif est de faire connaître à l’échelle mondiale le besoin en sang et en produits sanguins sûrs aux fins de transfusion, et de sensibiliser à la contribution essentielle des donneurs de sang volontaires et bénévoles aux systèmes de santé nationaux. Pour 2021, le slogan de la Journée mondiale du donneur de sang sera : « Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde ». Ce message souligne la contribution essentielle des donneurs de sang qui permettent que le cœur du monde continue de battre en sauvant des vies et en améliorant l’état de santé d’autres personnes.  l' invité de Sawa Dr Brice Poreau responsable des prélèvement du Rhône

La Journée mondiale du donneur de sang est célébrée le 14 juin de chaque année. L’objectif est de faire connaître à l’échelle mondiale le besoin en sang et en produits sanguins sûrs aux fins de transfusion, et de sensibiliser à la contribution essentielle des donneurs de sang volontaires et bénévoles aux systèmes de santé nationaux.

Pour 2021, le slogan de la Journée mondiale du donneur de sang sera : « Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde ». Ce message souligne la contribution essentielle des donneurs de sang qui permettent que le cœur du monde continue de battre en sauvant des vies et en améliorant l’état de santé d’autres personnes. 

l' invité de Sawa Dr Brice Poreau responsable des prélèvement du Rhône

15 juin 2021

SAWA:“Nouara” nouvel album de Kamel El Harrachi , en hommage à son père et sa belle Algerie!

Musique: Auteur-compositeur, chanteur de Chaabi algérien, Kamel El Harrachi de son vrai nom Kamel Amrani continue à tracer son chemin artistique, fidèle au trésor légué par son modèle, son maître absolu.. l'inoubliable Dahmane El Harrachi. En effet, la transmission directe de cet immense patrimoine artistique fut brève, car Kamel n'avait à l'époque que 7 ans, quand son père quittait ce monde.

La Chanson “YA RAYAH”, qui raconte l'immigration et le chagrin du déracinement de la terre natale a eu un succès planétaire. Elle a été reprise formidablement bien par le grand chanteur Rachid TAHA, vingt ans après le décès de Dahmane El Harrachi. Son fils Kamel continu à préserver légitimement sa valeur, en assurant une transmission qui sauvegarde son âme. Plus que tout autre, il est le dépositaire de cette pièce maitresse du trésor confié par son père.

Citoyen des deux rives de la Méditerranée, Kamel El Harrachi vit actuellement à Paris où il vient de lancer son deuxième album intitulé « Nouara » dédié à sa belle Algérie en incluant des belles reprises des chansons de son père à travers lesquelles il lui rend un vibrant hommage.

Kamel El Harrachi était l'invité de l'émission SAWA ce dimanche 13 juin. Retour avec lui sur les souvenirs de son enfance avec son modèle de père, son nouvel album NOUARA, ses projets, son équipe de musiciens et sa participation au Festival Arabofolies à l'Institut du Monde Arabe début de ce mois-ci.

Musique: Auteur-compositeur, chanteur de Chaabi algérien, Kamel El Harrachi de son vrai nom Kamel Amrani continue à tracer son chemin artistique, fidèle au trésor légué par son modèle, son maître absolu.. l'inoubliable Dahmane El Harrachi. En effet, la transmission directe de cet immense patrimoine artistique fut brève, car Kamel n'avait à l'époque que 7 ans, quand son père quittait ce monde.La Chanson “YA RAYAH”, qui raconte l'immigration et le chagrin du déracinement de la terre natale a eu un succès planétaire. Elle a été reprise formidablement bien par le grand chanteur Rachid TAHA, vingt ans après le décès de Dahmane El Harrachi. Son fils Kamel continu à préserver légitimement sa valeur, en assurant une transmission qui sauvegarde son âme. Plus que tout autre, il est le dépositaire de cette pièce maitresse du trésor confié par son père.Citoyen des deux rives de la Méditerranée, Kamel El Harrachi vit actuellement à Paris où il vient de lancer son deuxième album intitulé « Nouara » dédié à sa belle Algérie en incluant des belles reprises des chansons de son père à travers lesquelles il lui rend un vibrant hommage.Kamel El Harrachi était l'invité de l'émission SAWA ce dimanche 13 juin. Retour avec lui sur les souvenirs de son enfance avec son modèle de père, son nouvel album NOUARA, ses projets, son équipe de musiciens et sa participation au Festival Arabofolies à l'Institut du Monde Arabe début de ce mois-ci.

14 juin 2021

SAWA:L'Afrique est à l'honneur dans la 19ème édition de la Biennale de la danse avec Marianne Feder, conseillère artistique de l'événement

Culture: Après de nombreux ajustements dûs au report de l'événement et en dépit de tant d'incertitudes jusqu'au dernier moment, la Biennale de la danse célèbre du 1er au 16 juin la créativité africaine et la jeune scène artistique. Vingt-deux créations « 2020/2021 » donnent l'élan de cette 19ème édition qui accueille les grands maîtres de la scène contemporaine internationale et de jeunes artistes venus de 21 pays d'Europe et d'Afrique : Dimitris Papaïoannou, Olivier Dubois, Euripides Laskaridis, Germaine Acogny, Marlene Monteiro Freitas, Noé Soulier, Qudus Onikeku, Serge-Aimé Coulibaly&Magic Malik … La Biennale de la danse propose également un nouveau rendez-vous gratuit et populaire : l'Expérience Fagor, un concentré d'œuvres inclusives. Onze créateurs, dont Christophe Haleb et Irwin Anneix, sont allés à la rencontre de la jeunesse lyonnaise et métropolitaine pour explorer ensemble de nouveaux imaginaires. Ils proposent au public de vivre des instants artistiques uniques: performances, déambulations, installations vidéos, conférence dansée … Au total, ce sont 43 compagnies et 495 artistes à découvrir sur les scènes de la métropole de Lyon et en Région Auvergne-Rhône-Alpes. Regard sur cet événement avec l’invitée de l’émission SAWA ce dimanche 13 juin, Marianne Feder, conseillère artistique de la Biennale de la dance à Lyon. Site: www.labiennaledelyon.com

Culture: Après de nombreux ajustements dûs au report de l'événement et en dépit de tant d'incertitudes jusqu'au dernier moment, la Biennale de la danse célèbre du 1er au 16 juin la créativité africaine et la jeune scène artistique. Vingt-deux créations « 2020/2021 » donnent l'élan de cette 19ème édition qui accueille les grands maîtres de la scène contemporaine internationale et de jeunes artistes venus de 21 pays d'Europe et d'Afrique : Dimitris Papaïoannou, Olivier Dubois, Euripides Laskaridis, Germaine Acogny, Marlene Monteiro Freitas, Noé Soulier, Qudus Onikeku, Serge-Aimé Coulibaly&Magic Malik …

La Biennale de la danse propose également un nouveau rendez-vous gratuit et populaire : l'Expérience Fagor, un concentré d'œuvres inclusives. Onze créateurs, dont Christophe Haleb et Irwin Anneix, sont allés à la rencontre de la jeunesse lyonnaise et métropolitaine pour explorer ensemble de nouveaux imaginaires. Ils proposent au public de vivre des instants artistiques uniques: performances, déambulations, installations vidéos, conférence dansée … Au total, ce sont 43 compagnies et 495 artistes à découvrir sur les scènes de la métropole de Lyon et en Région Auvergne-Rhône-Alpes. Regard sur cet événement avec l’invitée de l’émission SAWA ce dimanche 13 juin, Marianne Feder, conseillère artistique de la Biennale de la dance à Lyon. Site: www.labiennaledelyon.com
14 juin 2021

SAWA:Le Festival Villes des Musiques du Monde «Acte 2 DOUCE FRANCE » du 11 juin au 31 juillet avec Naïma Yahi, historienne du fait culturel de l'émigration

Spectacle: Stoppé dans sa lancée l'automne dernier, crise sanitaire oblige, le Festival Villes des Musiques du Monde reprend la route des villes de la Seine-Saint-Denis, Paris et Grand Paris après l'étape fatidique tant attendu du 9 juin et la levée du couvre-feu à 23h. C'est à la découverte d'une « Douce France » façon Charles Trenet - Rachid Taha à laquelle nous vous convions, dans nos villes-monde en Seine-Saint-Denis, à Paris et dans le Grand Paris, de scènes en lieux inédits, éphémères ou places détournées. Une mise en lumière des nouvelles musiques populaires, enracinées dans le local, ouvertes sur le monde, vivantes, innovantes, rassembleuses. Une nouvelle génération d'artistes qui mixent esthétiques, styles, répertoires, langues de France et créent les musiques d'aujourd'hui. Le Festival Villes des Musiques du Monde « Acte 2 DOUCE FRANCE » s'annonce très varié du 11 juin au 31 juillet 2021. regard sur la programmation de cette édition avec Naïma Yahi, historienne du fait culturel de l'émigration, invitée de l'émission SAWA de ce samedi 12 juin. Elle est aussi chargée de «l'Observatoire des musiques et danses d'ici», au sein de l'association Villes des Musiques du Monde. Site: www.villesdesmusiquesdumonde.com

Spectacle: Stoppé dans sa lancée l'automne dernier, crise sanitaire oblige, le Festival Villes des Musiques du Monde reprend la route des villes de la Seine-Saint-Denis, Paris et Grand Paris après l'étape fatidique tant attendu du 9 juin et la levée du couvre-feu à 23h.

C'est à la découverte d'une « Douce France » façon Charles Trenet - Rachid Taha à laquelle nous vous convions, dans nos villes-monde en Seine-Saint-Denis, à Paris et dans le Grand Paris, de scènes en lieux inédits, éphémères ou places détournées. Une mise en lumière des nouvelles musiques populaires, enracinées dans le local, ouvertes sur le monde, vivantes, innovantes, rassembleuses. Une nouvelle génération d'artistes qui mixent esthétiques, styles, répertoires, langues de France et créent les musiques d'aujourd'hui. Le Festival Villes des Musiques du Monde « Acte 2 DOUCE FRANCE » s'annonce très varié du 11 juin au 31 juillet 2021. regard sur la programmation de cette édition avec Naïma Yahi, historienne du fait culturel de l'émigration, invitée de l'émission SAWA de ce samedi 12 juin. Elle est aussi chargée de «l'Observatoire des musiques et danses d'ici», au sein de l'association Villes des Musiques du Monde. Site: www.villesdesmusiquesdumonde.com
13 juin 2021