Animation

SAWA:Avec l'artiste compositeur Oussama Farhat pour rendre hommage à La chanteuse tunisienne Zouheira Salem

La chanteuse tunisienne Zouheira Salem est décédée ce dimanche matin à l’aube à l’âge de 80 ans suite à un long combat contre la maladie. Originaire de Béja, la défunte, de son vrai nom Zouheira Brahmi, était parmi les éminentes voix de la Rachidia aux côtés de Oulaya et Naama, lit-on dans un communiqué de condoléances publié dimanche par le ministère des affaires culturelles. L’artiste compte à son actif près de 500 chansons tunisiennes comme « Beja Bled Al Mandara wissaba » « Omi ya omi », « Atini chriba » et des dizaines d’autres chansons qui ont enrichi le répertoire national de la chanson tunisienne. Zouheira Salem a sorti ses premières bandes en 1960 et a chanté pour les compositeurs et chanteurs les plus importants tels que Mohamed Triki, Abdel Hamid Belalgeya, Saleh El Mahdi, Mohamed Allem, Mohamed Ridha, Chedly Anouar et bien d’autres.  pour parler de son parcours radio orient invite l'artiste compositeur Oussama Farhat

La chanteuse tunisienne Zouheira Salem est décédée ce dimanche matin à l’aube à l’âge de 80 ans suite à un long combat contre la maladie.

Originaire de Béja, la défunte, de son vrai nom Zouheira Brahmi, était parmi les éminentes voix de la Rachidia aux côtés de Oulaya et Naama, lit-on dans un communiqué de condoléances publié dimanche par le ministère des affaires culturelles.

L’artiste compte à son actif près de 500 chansons tunisiennes comme « Beja Bled Al Mandara wissaba » « Omi ya omi », « Atini chriba » et des dizaines d’autres chansons qui ont enrichi le répertoire national de la chanson tunisienne.

Zouheira Salem a sorti ses premières bandes en 1960 et a chanté pour les compositeurs et chanteurs les plus importants tels que Mohamed Triki, Abdel Hamid Belalgeya, Saleh El Mahdi, Mohamed Allem, Mohamed Ridha, Chedly Anouar et bien d’autres. 

pour parler de son parcours radio orient invite l'artiste compositeur Oussama Farhat

29 décembre 2020

SAWA:“ZPROJECT”, une composition artistique portant du son et du sens, avec l’artiste Barbara RENAUDEAU, le musicien Alice BOTTÉ et la grande poétesse Zoubida DAOUDI

Culture: une belle collaboration entre l'artiste Barbara RENAUDEAU, le musicien, guitariste Alice BOTTÉ et la grande poétesse Zoubida DAOUDI, donnant naissance à un projet artistique portant du son et du sens.
C'est à la suite de sa rencontre avec la poétesse Zoubida Daoudi que Barbara Renaudeau a décidé de publier des chansons sous son nom propre avec les textes de Zoubida. Pouvoir mélanger deux univers, lier l'Orient à l'Occident, donner la parole à une femme qui a connu plusieurs cultures, vécu dans deux continents bien différents et pouvoir partager ensemble de la musique qui traite de choses essentielles, universelles et nécessaires. Les textes de Zoubida DAOUDI parlent d'exclusion, des violences faites aux enfants, mais aussi de ruptures amoureuses...c'est une écrivaine et artiste qui s'engage auprès de ceux qui souffrent ; elle leur donne la parole sous sa plume.
Alice Botté a réalisé la production et les arrangements des 4 titres de «ZPROJECT», 3 titres en français et un en anglais.
Plus de détails sur cette collaboration, avec les invites de l'émission SAWA de ce dimanche, la poétesse Zoubida Daoudi, la chanteuse Barbara Renaudeau et le musicien Alice BOTTÉ.
Cet EP est paru le 11/12/2020 sur le label TA GUEULE PRODUCTION, il est en téléchargement libre et sera prochainement édité un vinyle.

Culture: une belle collaboration entre l'artiste Barbara RENAUDEAU, le musicien, guitariste Alice BOTTÉ et la grande poétesse Zoubida DAOUDI, donnant naissance à un projet artistique portant du son et du sens.C'est à la suite de sa rencontre avec la poétesse Zoubida Daoudi que Barbara Renaudeau a décidé de publier des chansons sous son nom propre avec les textes de Zoubida. Pouvoir mélanger deux univers, lier l'Orient à l'Occident, donner la parole à une femme qui a connu plusieurs cultures, vécu dans deux continents bien différents et pouvoir partager ensemble de la musique qui traite de choses essentielles, universelles et nécessaires. Les textes de Zoubida DAOUDI parlent d'exclusion, des violences faites aux enfants, mais aussi de ruptures amoureuses...c'est une écrivaine et artiste qui s'engage auprès de ceux qui souffrent ; elle leur donne la parole sous sa plume.Alice Botté a réalisé la production et les arrangements des 4 titres de «ZPROJECT», 3 titres en français et un en anglais.Plus de détails sur cette collaboration, avec les invites de l'émission SAWA de ce dimanche, la poétesse Zoubida Daoudi, la chanteuse Barbara Renaudeau et le musicien Alice BOTTÉ.Cet EP est paru le 11/12/2020 sur le label TA GUEULE PRODUCTION, il est en téléchargement libre et sera prochainement édité un vinyle.

28 décembre 2020

SAWA:Hommage au grand Professeur et écrivain algérien Mouloud Achour sur Radio Orient par son amie le Professeur Djoher Amhis

Hommage: Le grand écrivain et journaliste algérien Mouloud Achour a succombé au Covid-19 ce jeudi 24 décembre. Né en 1944 à Tamazirt (Tizi Ouzou), Mouloud Achour a été journaliste dans les rédactions d'El Moudjahid, d'Algérie Hebdo et de Liberté en plus d'avoir travaillé à la Télévision nationale et dans les secteurs de la culture et de la communication.

Un hommage lui a été rendu par son amie proche sur les ondes de radio Orient, Djoher Amhis Professeur de lettres françaises, inspectrice d'enseignement, connue pour ses nombreux ouvrages de vulgarisation d'œuvres majeures de la littérature algérienne, écrits après une longue carrière dans l'enseignement.

Hommage: Le grand écrivain et journaliste algérien Mouloud Achour a succombé au Covid-19 ce jeudi 24 décembre. Né en 1944 à Tamazirt (Tizi Ouzou), Mouloud Achour a été journaliste dans les rédactions d'El Moudjahid, d'Algérie Hebdo et de Liberté en plus d'avoir travaillé à la Télévision nationale et dans les secteurs de la culture et de la communication.Un hommage lui a été rendu par son amie proche sur les ondes de radio Orient, Djoher Amhis Professeur de lettres françaises, inspectrice d'enseignement, connue pour ses nombreux ouvrages de vulgarisation d'œuvres majeures de la littérature algérienne, écrits après une longue carrière dans l'enseignement.

27 décembre 2020

SAWA:Avec La Chanteuse Aïcha El Waad

Chanteuse persévérante, Aïcha El Waad a quitté le Maroc au début de sa carrière pour s’installer en Egypte, le pays de ses idoles Oum Kaltoum, Mohamed Abdelwahab, Abdelhalim Hafed... Découverte par le musicien Baligh Hamdi, dans l’émission « Mawaheb » avec une autre ambassadrice de la chanson marocaine, Rajae Belamlih, elle a toujours affiché beaucoup de volonté de réussir. Ce qui l’a amené à collaborer avec de grands noms de la chanson orientale (Abderrab Idriss, Farouk Charnoubi...) et à chanter en plusieurs dialectes. Aïcha El Waad a formé un duo atypique avec son frère El Mehdi Abdou.  son riche parcours lui a valu de nombreuses consécrations, entre autres, une attestation de reconnaissance du Festival Jarach (2007), une autre de l’Association des Anciens combattants d’Égypte, comme elle a été nommée, par l’Unesco, ambassadrice de bonne volonté pour l’amour et la paix, puis le premier Prix qu’elle a eu pour la chanson «Matar fi Achaouarii» (pluie dans les rues) en 2005. Aïcha Al Waad continue ce qu’elle a bien commencé avec la même passion et abnégation. 

Chanteuse persévérante, Aïcha El Waad a quitté le Maroc au début de sa carrière pour s’installer en Egypte, le pays de ses idoles Oum Kaltoum, Mohamed Abdelwahab, Abdelhalim Hafed...

Découverte par le musicien Baligh Hamdi, dans l’émission « Mawaheb » avec une autre ambassadrice de la chanson marocaine, Rajae Belamlih, elle a toujours affiché beaucoup de volonté de réussir. Ce qui l’a amené à collaborer avec de grands noms de la chanson orientale (Abderrab Idriss, Farouk Charnoubi...) et à chanter en plusieurs dialectes. Aïcha El Waad a formé un duo atypique avec son frère El Mehdi Abdou.

 son riche parcours lui a valu de nombreuses consécrations, entre autres, une attestation de reconnaissance du Festival Jarach (2007), une autre de l’Association des Anciens combattants d’Égypte, comme elle a été nommée, par l’Unesco, ambassadrice de bonne volonté pour l’amour et la paix, puis le premier Prix qu’elle a eu pour la chanson «Matar fi Achaouarii» (pluie dans les rues) en 2005. Aïcha Al Waad continue ce qu’elle a bien commencé avec la même passion et abnégation. 

25 décembre 2020

SAWA: Avec dr hassan younes : Partager la fête avec les autres tout en faisant attention à notre sante c est possible ?

La société française est marquée par de profondes évolutions dans son paysage religieux. A travers les relations de voisinage, l'école, le travail professionnel, la participation à la vie associative, Qu'ils le veuillent ou non, ils vivent de plus en plus dans des situations à la fois interculturelles et interreligieuses.  Le 25 décembre C’est un grand moment que les musulmans partagent avec leurs frères chrétiens.   Dinde, foie gras, huîtres, bûche attention à votre santé  Partager la fête avec les autres tout en faisant attention à notre sante c est possible  Conseils du Dr Hassan Younes   Dr Hassan Younes  imam et Directeur du dépt sciences de la nutrition et santé, Institut Polytechnique UniLaSalle Beauvais

La société française est marquée par de profondes évolutions dans son paysage religieux. A travers les relations de voisinage, l'école, le travail professionnel, la participation à la vie associative, Qu'ils le veuillent ou non, ils vivent de plus en plus dans des situations à la fois interculturelles et interreligieuses. 

Le 25 décembre C’est un grand moment que les musulmans partagent avec leurs frères chrétiens.  

Dinde, foie gras, huîtres, bûche attention à votre santé 

Partager la fête avec les autres tout en faisant attention à notre sante c est possible 

Conseils du Dr Hassan Younes  

Dr Hassan Younes  imam et Directeur du dépt sciences de la nutrition et santé, Institut Polytechnique UniLaSalle Beauvais

25 décembre 2020