Syrie : L’acharnement russo-syrien sur Alep-Est

04/10/2016 à 10:00 amnesty-international-alep

L’ONU réclame une « action urgente » pour mettre fin à « l’enfer sur terre » que vivent les quelques 250 000 habitants des quartiers rebelles d’Alep.

 

Deux semaines après la fin de la trêve, le chef des opérations humanitaires dénonce un « carnage », « un niveau de sauvagerie qu’aucun humain ne devrait avoir à supporter ».

 

Les civils continuent de subir les raids de l’aviation russe, des dizaines ce week end, selon l’observatoire syrien des droits de l’homme. Ils ont permis à l’armée syrienne d’avancer depuis le nord.

 

Alors pourquoi une telle force de frappe, une telle  détermination et une telle brutalité de Damas et Moscou, jusqu’à utiliser des bombes qui pulvérisent les abris souterrains où les habitants se réfugient ?

 

L’analyse de Frédéric Encel, spécialiste du Proche-Orient, maître de conférences à Sciences Po Paris et à la Paris School of Business. Parmi ses derniers livres : « Géopolitique du printemps arabe », paru aux Presses universitaires de France en 2014.

 

Propos recueillis par Maria Lafitte.