Les ghettos et la désespérance des quartiers populaires : Les associations alertent les autorités depuis des décennies

21 Jan 2015

 

Lutter contre les ghettos et la désespérance dans les quartiers populaires, c’est le cas de nombreuses associations.

 

Elles alertent les autorités depuis des décennies sur la relégation des villes populaires et les conséquences pour les jeunes.

 

C’est le cas de l’association Les Oranges. Son président,  M’Hamed Kaki,  explique le rôle du mouvement associatif et ses besoins pour mener à bien son action.

 

L’association Les Oranges organise à l’Agora à Nanterre un débat le 30 janvier « Grand Paris : que restera-t-il des villes populaires? » .

 

 

Propos recueillis par Maria Lafitte.