Amnesty réagit au bain de sang à Gaza

16 Mai 2018

 

Plusieurs ONG ont réagi après le bain de sang hier dans la bande de Gaza.

Parmi elles, Amnesty international : l’organisation dénonce les tirs israéliens, des tirs destinés à tuer ou mutiler.

En charge de la « responsabilité des Etats », Yves Prigent  plaide pour un embargo sur les armes, tout en reconnaissant la complexité d’une telle mesure, en raison de l’opposition des Etats-Unis.

Yves Prigent, d’Amnesty international France.