Assemblée générale de l’ONU : Le « silence assourdissant » sur le dossier syrien

22/09/2016 à 11:46 philip-golub

Le conseil de sécurité se réunissait hier pour évoquer le dossier syrien.

 

Une réunion de crise, alors que l’impasse est totale et que la tension monte entre Russes et Américains.

 

Lors de son intervention devant l’Assemblée générale des Nations unies, mardi, le président Hollande s’est montré très offensif, dénonçant le « martyre » d’Alep et des villes assiégées, et parlant d’une « honte » pour la communauté internationale.

 

Le président américain était quant à lui apparu très en retrait.

 

Barak Obama a évoqué la Syrie en quelques mots, se contentant d’appeler à une solution politique.

 

Comment expliquer ce « silence assourdissant », comme l’a qualifié un diplomate français ?

 

Eléments de réponse avec Philip Golub, professeur de relations internationales à l’université américaine de Paris.

 

 

 

Propos recueillis par Maria Lafitte.