Le Parlement allemand approuve la mission militaire en Syrie contre l’EI

04/12/2015 à 1:47 parlement allemand

La chambre basse du Parlement allemand a autorisé vendredi la participation, à la suite des attentats de Paris, de jusqu’à 1.200 militaires aux opérations internationales contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.
 

Sur 598 députés s’étant exprimés, 445 ont voté pour, 146 contre et 7 se sont abstenus, un résultat sans surprise, la grande coalition de la chancelière Angela Merkel soutenant la participation militaire de l’Allemagne.
 

L’Allemagne prévoit le déploiement en 2016 d’au maximum 1.200 soldats, ce qui en ferait la plus grosse mission de la Bundeswehr à l’étranger. Berlin a prévu notamment de participer avec six avions Tornado à des missions de reconnaissance en Syrie et d’engager une frégate au côté du porte-avions français Charles-de-Gaulle.
 

L’armée allemande ne procèdera à aucun bombardement, contrairement à la France ou aux Etats-Unis, et depuis jeudi la Grande-Bretagne qui a mené ses premières frappes en Syrie une heure après un vote du Parlement en ce sens.
 

La décision allemande, annoncée il y a tout juste une semaine en réponse à une demande d’assistance de Paris après les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts, a passé en un temps record les étapes nécessaires à sa mise en oeuvre, au grand dam de l’opposition.
 
AFP