Journée de la Femme: les mots de Christiane Taubira contre le sexisme

08/03/2016 à 4:19 taubira

France Culture a invité l’ex-garde des Sceaux, Christiane Taubira, à s’exprimer mardi à l’occasion de la journée internationale de la Femme, dans des textes courts spécialement écrits contre le sexisme et les violences faites aux femmes.
 

« +Elle l’a bien cherché+. Qui ignore ce qu’évoque cette phrase? », interroge Christiane Taubira dans l’une des dix chroniques d’environ deux minutes qui ponctueront la journée de la Femme sur la radio.
 

La femme politique y dénonce les violeurs et leurs arguments fallacieux pour justifier leur crime tels que « +sa jupe était trop courte+; +elle disait « non » mais ça se voyait que c’était « oui »+; +elle ne résistait que pour la forme+ et autres infamies ».
 

L’ancienne garde des Sceaux évoque également le viol collectif et les « ruses sémantiques » des agresseurs qui parlent de « tournantes » présentant leur crime comme un simple « jeu ». « Chacun son tour », dit-elle, « un tour de passe-passe inoffensif. +Et d’ailleurs, elle avait l’habitude, elle était consentante (…). »
 

Elle évoque également la chanteuse Billie Holliday dont la vie fut « si chaotique et si lumineuse » et qui a subi elle-même plusieurs viols.
 

Le choix s’est porté sur Christiane Taubira « parce que c’est une voix singulière », « forte », « incisive », « engagée », a expliqué à l’AFP Sandrine Treiner, directrice de France Culture.
 

« C’était une évidence, d’autant qu’elle passe son temps à subir toutes les formes de discriminations », a–elle ajouté. « D’ailleurs, nous avons été obligés d’ôter l’annonce (de son passage sur nos ondes) de notre site » en raison de commentaires « racistes et sexistes » à son égard.
 
AFP