Jeux paralympiques 2016 : Coup de projecteur sur les guides des athlètes non-voyants

14/09/2016 à 7:41 paralympics-game

Thimothée Adolphe est non-voyant.

Ça ne l’a pas empêché d’être double champion d’Europe de sprint sur 100 mètres et 200 mètres cette année.

 

Il est à Rio le sprinteur de l’équipe de France Paralympique.

 

Un exploit qu’il doit à un mental d’acier et à l’aide d’un guide qui lui permet de courir en restant droit.

 

Un sacré exercice de synchronisation avec une personne qui doit avoir la même foulée que lui.

 

Son guide sur 400 mètres s’appelle Fadil Bellaabouss. Il est… les yeux du sprinteur.

Attaché par les poignets, le guide et le sprinteur doivent développer une synchronisation parfaite dans la foulée.

 

Fadil Bellabouss explique les caractéristiques de son rôle et du message qu’il aimerait envoyer aux téléspectateurs de ces jeux paralympiques.

 

 

 

Fadil Bellabous, guide du sprinteur Thimothée Adolphe répondait à Éric Loszycer.