Hommage aux victimes des attentats: Hollande appelle à pavoiser de drapeaux français les domiciles

26/11/2015 à 11:50 Drapeau FB

Le président François Hollande a appelé les Français à pavoiser leurs domiciles de drapeaux bleu-blanc-rouge lors de l’hommage national qui sera rendu vendredi aux victimes des attentats de Paris, a annoncé le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll.
Devant le Conseil des ministres réuni mercredi matin, le chef de l’Etat a indiqué que chaque Français pourrait participer symboliquement à cet hommage en ayant la possibilité de pavoiser son lieu d’habitation avec un drapeau bleu blanc rouge, les couleurs de la France, selon M. Le Foll.
François Hollande présidera vendredi matin un hommage national et républicain aux 130 personnes tuées et aux centaines d’autres blessées lors des attentats du 13 novembre.
La cérémonie officielle aura lieu dans le décor solennel de la cour des Invalides, un imposant édifice militaire au centre de la capitale, dont une partie transformée en musée abrite notamment la tombe de Napoléon.
Dans ce cadre, le plus solennel, le plus républicain qui puisse être choisi selon l’Elysée, le président français prononcera un discours devant les familles des victimes et les blessés. La cérémonie sera retransmise en direct par plusieurs chaînes de télévision.
Nous avons essayé de proposer quelque chose qui permette à chaque Français vendredi d’être aussi partie prenante de cet hommage, alors que ces attentats ont touché au plus profond chacun de nos concitoyens, a souligné M. Le Foll pour expliquer l’appel du président français à pavoiser leurs maisons, une pratique répandue dans de nombreux pays mais pas en France.
Les ventes de drapeaux tricolores ont bondi après le 13 novembre. L’entreprise Doublet, leader européen de la fabrication de drapeaux, dit vendre entre deux et trois fois plus de drapeaux français qu’habituellement.
Les drapeaux bleu blanc rouge ont aussi fleuri sur les réseaux sociaux, où des abonnés de Facebook ont apposé un filtre tricolore sur leurs portraits, et sur les lieux des attentats, parfois de simples feuilles de papier mêlées aux fleurs, aux messages d’hommage aux victimes et aux bougies.
Considéré de longue date par certains citoyens comme un symbole nationaliste et belliqueux, le drapeau célèbre dans les circonstances dramatiques des attentats le goût de la vie par opposition au goût de la mort attribué aux jihadistes et au drapeau noir de l’organisation Etat islamique (EI), analyse Sandra Laugier, enseignante de philosophie à la Sorbonne.
Pour le sociologue François de Singly, le drapeau a un potentiel rassembleur plus important que le slogan Je suis Charlie, fleuri après l’attentat contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier (12 morts) et dans lequel une partie de la société française ne s’est pas reconnue.
L’entreprise Doublet recense deux autres événements ayant entraîné une hausse significative des ventes du drapeau tricolore: la mort du général de Gaulle en 1970 et la victoire de la France lors de la Coupe du monde de football en 1998.
AFP