Hariri à l’occasion de la Journée internationale de la femme: les Libanaises mariées à des étrangers devraient pouvoir transmettre leur nationalité à leurs enfants

08/03/2016 à 4:13 saad-hariri

L’ancien Premier ministre Saad Hariri a estimé, selon un communiqué publié par son bureau de presse, que « la Journée internationale de la femme est l’occasion de féliciter les femmes et de se souvenir de ce qu’elles donnent et ce qu’elles représentent, en tant que pilier fondamental dans la construction de la société et de la patrie ».
 

« Cette journée représente un tournant essentiel dans la consécration des droits des femmes à faire leurs propres choix et à participer à tous les aspects de la vie politique et sociale, au même titre que les hommes », a dit M. Hariri.
 

Il a ajouté: « Nous félicitons les femmes à l’occasion de leur journée internationale et nous espérons que cette évolution essentielle des droits des femmes comprendra les Etats et les régions qui privent encore les femmes du droit fondamental à l’éducation, au travail et à la participation à tous les aspects de la vie, et du droit de déterminer leurs choix ».
 

« Au Liban, nous devons travailler avec toutes les parties concernées pour mener à bien les étapes nécessaires pour accomplir les revendications justes des femmes, en particulier la pleine participation à la vie politique et nationale, ainsi que les modifications de la loi afin de permettre aux femmes libanaises mariées à des étrangers de transmettre la nationalité libanaise à leurs enfants. Ce droit légitime ne doit pas rester ignoré sous des prétextes qui sont incompatibles avec les droits les plus élémentaires et les normes humanitaires et sociales.
 

A cette occasion, nous insistons sur la nécessité de consacrer aux femmes une plus grande représentation, proportionnelle à leurs droits et responsabilités dans la société, afin qu’elles puissent exercer leur rôle actif dans l’enrichissement et le développement du travail municipal aux côtés des hommes », a conclu M. Hariri.
 

ANI