Des élus français et européens interdits d’entrée en Israël renoncent à leur voyage

21/11/2017 à 7:00

Ils souhaitaient rencontrer plusieurs détenus palestiniens. Des élus français qui souhaitaient rencontrer plusieurs détenus palestiniens, ont renoncé à se rendre en Israël.

 

Ils étaient sous la menace d’une expulsion du territoire israélien. 

 

Cette vingtaine d’élus a estimé que « la montée des pressions par le gouvernement israélien, sa stratégie de la tension, ne permettait pas d’assurer la sécurité de la délégation ».

 

Ces élus entendaient «alerter sur la situation des près de 6.000 prisonniers politiques palestiniens ».

 

La délégation espérait notamment rencontrer Marwan Barghouthi, ancien chef de la branche armée du Fatah.

 

Les parlementaires cherchaient également à voir l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, placé en détention administrative en Israël depuis le 23 août dernier.

 

La réaction de Bertrand Heilbronn, président de l’Association France Palestine Solidarité.

 

Propos recueillis par François-Xavier de Calonne.