Décès du célèbre journaliste égyptien Heikal

17/02/2016 à 4:30 Mohamed Hassanein Heikal

Le journaliste et écrivain égyptien Mohamed Hassanein Heikal, ancien proche collaborateur et ministre du président Gamal Abdel Nasser, est décédé mercredi à l’âge de 92 ans, ont annoncé les médias gouvernementaux.
 

Celui qui fut le patron du principal quotidien gouvernemental égyptien Al-Ahram de 1957 à 1974 est décédé au Caire d’une défaillance des reins et des poumons, a annoncé le site internet de son ancien journal.
 

Heikal a longtemps été l’un des éditorialistes les plus célèbres du monde arabe, hissant Al-Ahram au rang de véritable institution régionale. Il a écrit une dizaine de livres sur les conflits et crises politiques au Moyen-Orient.
 

Né le 23 septembre 1923 dans la province de Qaloubiya, dans le delta du Nil, Heikal a été un proche collaborateur de Nasser, l’un des principaux leaders des « officiers libres » qui renversèrent la monarchie en 1952 avant de diriger l’Egypte de 1954 à 1970 et devenir le héros du mouvement des Non-Alignés.
 

Heikal fut son ministre de l’Information mais aussi, pour deux semaines seulement en 1970, le chef de la diplomatie égyptienne.
 

Après avoir soutenu Anouar el-Sadate, le successeur de Nasser et premier signataire arabe d’un traité de paix avec Israël en 1979, Heikal est tombé en disgrâce. Il a même passé quelques jours en prison en 1981, juste avant l’assassinat de Sadate.
 

Sous le régime de Hosni Moubarak, qui dirigea ensuite l’Egypte trente années durant, Heikal s’est tenu à l’écart de la vie publique, donnant toutefois quelques interviews critiques envers le chef de l’Etat.
 
AFP