Attentats de Paris: pétition pour donner la nationalité française au vigile algérien du Bataclan

17/01/2016 à 1:52 hommage bataclan

Une pétition réclamant la naturalisation française d’un vigile algérien de 35 ans, qui avait aidé des spectateurs de la salle de concert parisienne du Bataclan à s’enfuir lors de l’attaque jihadiste du 13 novembre, avait recueilli samedi plus de 30.000 signatures.
 
« Il aurait pu s’enfuir en entendant les coups de feu, puisqu’il se trouvait à l’extérieur, devant les barrières, à discuter avec quelques clients. Mais il a fait le choix d’entrer dans la salle pour avertir les spectateurs et les conduire vers les issues de secours », affirme le texte.
 

Son « sang-froid », « à toute épreuve » et « hors du commun », a « permis de sauver la vie de dizaines de spectateurs », poursuit la pétition, lancée par Thiaba Bruni, porte-parole et vice-présidente du Conseil représentatif des associations noires. Or Didi, « arrivé en France à l’âge de six mois », « demande la naturalisation et la mérite simplement », estime le texte de la pétition.
 
Le vigile, qui ne souhaite pas que son nom soit rendu public, est entré une première fois dans le Bataclan alors que les assaillants s’en approchaient puis une seconde alors qu’ils tiraient sur la foule, afin d’aider les spectateurs à s’échapper. Quatre-vingt dix personnes sont mortes dans la salle de spectacle sous les balles des jihadistes. Au total, les attentats ont fait 130 morts.
 
« Dans toute l’horreur de la situation, j’ai, pour la première fois de ma vie, vu un vrai héros », a confié une signataire de la pétition, Myriam Péron, qui dit « faire partie des gens que Didi a aidés », « non seulement en ouvrant les issues du Bataclan, mais aussi en organisant les secours dans l’immeuble où nous avions trouvé refuge ». « Alors s’il existe une chance de le remercier, il faut la saisir, et massivement », a-t-elle poursuivi.
 
« Je suis honorée qu’il désire la nationalité française. On devrait tous l’être. Merci Didi. »
Lassana Bathily, un sans-papier malien de 25 ans, s’est vu accorder la nationalité française pour son rôle durant l’attaque du supermarché cacher, le 9 janvier 2015, à Paris. Des centaines de milliers de personnes avaient signé une pétition réclamant sa naturalisation.
 

AFP