Affaire Théo : des récépissés lors des contrôles d’identité pour rétablir la confiance?

15/02/2017 à 3:18 SlimaneTirera-300x200
Bernard Cazeneuve estime que « l’émotion légitime » suscitée par l’affaire Théo « ne saurait en rien justifier » les « violences inacceptables » qui se sont produites ce week-end.

 

Le Premier ministre a fait cette déclaration à l’issue d’une rencontre avec des dirigeants d’associations anti-racistes.

 

La nuit dernière a été marquée par de nouvelles violences en banlieue parisienne. Un conducteur de bus blessé à Argenteuil, un commissariat visé aux Ulis, la vitre d’une crèche brisée à Drancy. Une vingtaine de personnes interpellées dans le Val d’Oise et en Seine Saint Denis.

 

Le Ministre de l’intérieur Bruno Le Roux condamne toutes les violences et lance un appel au calme.

 

Comment rétablir le calme ? 

 

Slimane Tirera, coordinateur national des Maisons des potes, demande que justice soit faite pour Théo. Il estime aussi qu’il faut établir des récépissés lors des contrôles d’identité pour rétablir la confiance entre les jeunes et la police. 

 

Propos reccueillis par Loïc Barrière.