برنامج « إعترافات » يستضيف فريد بوغدير، الناقد والمؤرخ السينمائي التونسي

11/03/2016 à 1:04 Ferid Boughedir à Paris mars 2016

برنامج « إعترافات » يستضيف الكاتب والناقد والمؤرخ السينمائي والأستاذ الجامعي التونسي فريد بوغدير . فيلمه الجديد بعنوان « عطر ربيعي » ويتمحور حول ربيع تونس

 

 

برنامج من إعداد وتقديم عيسى مخلوف

 

 

 

 

Après HALFAOUINE L’ENFANT DES TERRASSES”

ET UN ÉTÉ À LA GOULETTE”

ZELIG Films présente :

LE NOUVEAU FILM DE FÉRID BOUGHÉDIR

“ PARFUM DE PRINTEMPS “

Ecrit et Réalisé parFérid BOUGHÉDIR

Production : Mille et une productions, Marsa films, Cinares, en coproduction avec France 3 cinema, Abbout productions avec la participation de Canal+France Télévisions TV5 monde, du CNC, en   Association avec Ingénium Fund,   avec le soutien du Fonds image de la Francophonie et du Ministère tunisien de la Culture

 

France-Tunisie , 2016, 1h39 ’

 

Avec :ZyedAyadi , Sara Hanachi, Fatma Ben Saïdane, ZyedTouati, , Aïcha Ben Ahmed, , JamelSassi. Musique: KaîsSellamiet Cyril Morin

 

Tunisie fin 2010, début 2011, Naissance du « Printemps des pays arabes ».Sur fonds de Dictature et de Révolution, un « Candide » moderne, cherchant l’amour, découvre l’univers des femmes et la complexité du monde…. Lorsqu’éclate l’espoir fou d’un « Printemps » des peuples libérés, qui va bouleverser toute la région, il devient un héros malgré lui…

 

Basé sur des événements réels , le film prend le point de vue original de l’humour et de l’ironie , pour   décrire la naissance du « Printemps arabe » et nous faire découvrir des réalités toujours vivaces, en Tunisie comme dans le monde arabe d’aujourd’hui.

 

parfum-du-printemps-680x907

 

SYNOPSIS

 

Aziz, surnommé « Zizou », jeune diplômé au chômage quitte son village à la lisière du Sahara pour monter à la capitale, Tunis, en quête d’un métier. Il devient Installateur de paraboles de télévisions sur les toits. Encore honnête et candide, il circule dans tous les milieux, des plus aisés aux plus démunis, des modernistes« branchés » aux partisans du régime despotique, ou aux opposants islamistes clandestins. Un jour, depuis les terrasses du beau village de Sidi BouSaïd, il tombe fou amoureux d’une jeune fille qui semble séquestrée par un groupe de maffieux proches du pouvoir, et à qui il rêve désormais de rendre la liberté.. Cette quête amoureuse de venant sa raison de vivre, ils avance sans s’en rendre compte, à contre-courant de la Révolution qui va éclater en Tunisie, donnant naissance dans toute la région aux espoirs fous d’un « Printemps » des peuples libérés ! Par sa maladresse et sa naïveté il traversera mille péripéties…jusqu’à devenir un héros malgré lui !

L’AUTEUR -RÉALISATEUR :

Férid BOUGHÉDIR, qui est né et vit à Tunis ,  est issu d’une dynastie de  « lettrés » de la   Médina :  Son grand-père était libraire dans les souks de Tunis, et son père,  dramaturge, nouvelliste, journaliste et calligraphe.  Ferid Boughedir a été longtemps critique de cinéma,  spécialiste des cinémas africains et arabes,  qu’il a enseignés à l’Université de Tunis,  et sur lesquels il a publié de nombreux ouvrages ,  avant de passer à la réalisation.:

 

« Halfaouine » ( l’enfant des terrasses ) son premier long métrage de fiction (1990) a reçu un grand succès critique et public dans le monde, ou il a été couronné par de très nombreuses récompenses Il est aujourd’hui le film tunisien le plus vu dans le monde. Son second long métrage de fiction « Un Été à la Goulette » (1996) a été sélectionné en Compétition officielle au Festival de Berlin, avant de remporter le   Prix de la Biennale des Cinémas Arabes de Paris.Depuis, Férid Boughedir à été successivement membre des jurys de Cannes, Venise, et Berlin, Président du Festival Panafricain de Ouagadougou,   et Directeur du festival Panafricain des “Journées cinématographiques de Carthage”

 

Après plusieurs années consacrées au militantisme bénévole pour l’installation de structures de développement du Cinéma en Tunisie et en Afrique, durant lesquelles tousses projets de scénarios étaient bloqués par un Ministre de la Culture du régime Ben Ali,   le bouleversement politique et social amené par la Révolution Tunisienne a fait revenir Férid Boughedir derrière la caméra:

 

Son nouveau film « Parfum de Printemps », ( 2016 ),est la troisième et dernière partie de sa trilogie : Après “Halfaouine” ( L’enfance ) “un été à la Goulette” ( l’adolescence dans un village muliconfessionnel, où règnait une co-existence heureuse entre musulmans, juifs et chrétiens), “Parfum de Printemps” présente le passage à l’age adulte, qui coïncide avec une Révolution ! Traitant comme dans tousses films, simultanément de l’Intime et du Collectif, ce nouveau film est une vision ironique et tendre de la Tunisie contemporaine . En suivant le parcours à la fois drolatique et révélateur d’un Candide moderne, il nous fait découvrir le quotidien d’une société méditerranéenne exubérante ,à la veille d’un bouleversement majeur qui va gagner toute la région, et aura un retentissement planétaire.